La photographie, par-delà les clichés

Article publié le 27/10/2017

Art nécessitant créativité, sens de l’observation et sensibilité, la photographie émeut, questionne et sublime. Les plus belles photographies s’exposent aujourd’hui dans les musées et lors de festivals, notamment au Salon de la photo de Paris, du 9 au 13 novembre 2017.

 

Ouvrir les yeux sur le monde

Fasciné par les œuvres des grands photographes, vous souhaitez apprendre les techniques pour améliorer vos photos ? La Loiretek a pensé à vous !

  • Si, comme Sebastiao Salgado, à l’honneur ce mois-ci au Salon de la photo de Paris, vous êtes un adepte de la photographie en noir et blanc, vous pouvez vous entraîner grâce à l’ouvrage Noir et blanc numérique.
  • Incitation à l’évasion, la photographie se nourrit de voyages et de rencontres. Avant de vous envoler pour l’Islande, le Japon ou le Chili, n’oubliez pas les guides pratiques Photographie de voyage et Conseils photo pour les voyageurs…et bien sûr votre appareil photo !

 

S’émerveiller d’un rien
  • Mais pour réussir de belles photos, il n’est pas nécessaire de partir à l’autre bout du monde… A la campagne, lors de balades en forêt, exercez-vous avec Les secrets de la photo en gros plan ou encore Le grand livre de la photo de nature. Une règle en or pour photographier animaux, insectes, oiseaux ? S’armer de patience…
  • Enfin, en suivant le conseil de Robert Doisneau, pour qui « suggérer c’est créer, décrire c’est détruire », apprenez l’art de la Composition afin de réaliser des clichés inoubliables.
 
Sebastiao Salgado, un conteur d’images

A l’occasion du Salon de la photo de Paris, du 9 au 13 novembre 2017, une rétrospective est consacrée au photographe brésilien Sebastiao Salgado. Après avoir révélé la splendeur de la Terre avec le vaste projet Genesis, Sebastiao Salgado présente pour le Salon de la photo l’exposition Parfum de rêve, un hommage aux travailleurs du café.

Le parcours et les préoccupations de Sebastiao Salgado sont présentés dans Le sel de la Terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado, César du film documentaire en 2015. Sillonnant la planète pour des projets ambitieux visant à montrer la dignité de l’homme et à sensibiliser sur les enjeux environnementaux, Sebastiao Salgado a su construire une œuvre cohérente et pleine d’humanité.

 

 

Visuel : Affiche du Salon de la photo 2017, photographie prise par Brice Portolano

Littérature chinoise

Article publié le 20/09/2017

Toute littérature est voyage. Mais avec la littérature chinoise, le voyage tient particulièrement ses promesses : dépaysement géographique et culturel garanti !

 

Découvrir la Chine, ses traditions et les conditions de vie à travers la littérature

La condition des femmes chinoises est au cœur du travail de la journaliste et écrivaine Xiran, émigrée à Londres.

  • Dans Baguettes chinoises, elle suit le parcours de trois sœurs fuyant leur triste sort. Considérées par tous comme des baguettes, utilitaires et jetables, elles vont faire preuve de détermination et de talent pour gagner leur place au soleil. Un roman lumineux, chaleureux et émouvant.
  • Messages de mères inconnues est un livre témoignage de chinoises contraintes d’abandonner ou de laisser mourir leur nouveau-né fille sous la pression de la politique de l’enfant unique, de traditions séculaires destructrices ou de terribles nécessités économiques. Où l’amour est convoqué, même dans la détresse la plus profonde.

 

  • Ce sont encore des femmes qui habitent les deux récits de Chi Zijian dans Toutes les nuits du monde. Les pieds dans la terre des campagnes chinoises mais les yeux au plus près du ciel, elles ont le cœur grand ouvert aux rencontres et savent découvrir le secret des plus humbles, sous la dureté de l’écorce.

 

  • Dans le roman Je suis l'empereur de Chine, Su Tong relate l'histoire d’un jeune prince insouciant et oisif, qui hérite à quatorze ans du trône d'empereur. Mais manigances et trahisons sanglantes l’en privent et il devient funambule dans un cirque. Désormais souverain de sa propre vie, il achève ses jours dans un monastère perdu de la montagne où il accède à la sagesse.

 

  •  Les six histoires de Contes d’une grand-mère chinoise appartiennent aux chefs-d’œuvre de la littérature chinoise. En marge du patrimoine classique, se développe en Chine un art populaire du conte qui connaît une vogue extraordinaire grâce aux talents de conteurs professionnels qui n'avaient pas leur pareil pour ravir leur auditoire.

 

Un peu d’histoire pour mieux comprendre la Chine
  • La civilisation chinoise constitue un pan immense de l'histoire de l'humanité : Petite histoire de la Chine présente brièvement mais avec rigueur cette épopée, dresse un tableau vivant de la Chine éternelle et propose des repères culturels essentiels pour comprendre la mentalité chinoise.

 

  • La vie quotidienne en Chine à la veille de l’invasion mongole (1250-1276) décrit le quotidien d’une grande famille chinoise d’Hangzhou, capitale de la dynastie Song, telle qu’elle apparut dans son impressionnante prospérité économique aux yeux émerveillés de Marco Polo à la fin du 13ème siècle.

Visuel : China – Pixabay.com, CC0 Creative Commons

La peinture sous toutes ses formes

Article publié le 01/08/2017

C’est l’été ! La lumière vibre et la disponibilité offerte par les vacances est invitation à regarder autrement. Profitez donc de cette pause pour goûter aux joies de la peinture et révéler vos univers intérieurs.
 
De la couleur avant toute chose…

C’est elle qui chatouille l’iris et fait vivre la palette du peintre, amateur ou éclairé. Elle éclabousse tout notre environnement et pourtant, si abondante soit-elle, qu’en sait-on vraiment ?

  • Approfondissez vos connaissances avec La couleur expliquée aux artistes. Vous serez incollable sur la notion de couleur, l’histoire des pigments, les avantages et subtilités de l’huile ou de l’aquarelle... Pour que jaune de Naples, rouge de cadmium et bleu de Prusse n’aient plus de secret pour vous !
  • Puis entrez dans le vif du sujet avec ces 50 exercices pour apprendre à maîtriser une notion fondamentale en peinture : la couleur. Ou comment éduquer à la fois sa main, son œil et son esprit.

 

Choisir sa technique

  • L’aquarelle et la peinture à l’huile, deux des grandes techniques de la peinture, vous sont proposées dans un pas à pas très pédagogique afin de vous initier au plaisir de la création picturale. Matériel, techniques de base, composition, réalisations guidées sont abondamment illustrés dans ces deux guides pratiques : L’aquarelle, de l’émotion à la création et Débuter la peinture à l’huile.

Découvrir ou s’inspirer de l’œuvre de grands peintres

  • Connaissiez-vous Georges Clémenceau critique d’art ? Il nous livre ici un portrait intime de Claude Monet,qui fut son ami de toute une vie et dont il partagea au plus près l’aventure esthétique. Son hommage est abondamment illustré des œuvres majeures du maître de l’impressionnisme.
  • Des extraits du journal et des théories de l’art moderne de Paul Klee invitent à entrer dans l’intimité créatrice du peintre-poète, agrémentée d’une sélection de ses plus grandes œuvres qui témoignent d’une carrière artistique majeure.
  • Autre univers à explorer, celui d’Edward Hopper, qui développe dans sa peinture une critique glaçante et sans concession de « l’american way of life », dominant aux Etats-Unis en cette 1ère moitié de XXème siècle.

 Visuel : Palette de Lorrie McClanahan – Flickr.com, CC BY-NC-ND 2.0

Polars pour l’été

Article publié le 24/06/2017

Le truc pour frissonner par temps de canicule ? Plonger dans les vagues ou un lac de montagne, certes. Mais se plonger dans un polar n’est pas mal non plus pour avoir des sueurs froides. Petite sélection à exhumer aux heures brûlantes…
 
Romans policiers français
  • Chutes mortelles… dans tous les sens du terme ! Format court et fin inattendue pour ces 21 nouvelles de Gilbert Gallerne, au machiavélisme haletant. Ça se boit sans soif !
  • Tout aussi captivant, voire même addictif, Et si Notre-Dame la nuit… de Catherine Bessonart joue de tous les ressorts du polar psychologique avec une élégance d’écriture qui ménage un suspense convaincant à ce premier polar très remarqué.

 

Dépaysement assuré

Allons voir ailleurs, sous d’autres latitudes et dans d’autres cultures, comment on réagit aux pires turpitudes de l’âme humaine :

  • Avec une bonne humeur jubilatoire et un humour subtil dans le Brésil exotique de Quand les vautours approchent, polar décalé de Miguel Miranda.
  • Sur le mode taciturne des limiers venus du froid, qui dénoncent dans La muraille de lave d’Arnaldur Indridason les activités troubles et cyniques de la haute finance.
  • Avec subtilité et stratégie, quand on se trouve confronté sous la finesse de plume de Jiahong He aux arcanes du système judiciaire chinois et d’un Crime impuni aux monts Wuyi.
 
Polars de terroir

Du deux-en-un ! Ambiance de villégiature estivale en toile de fond des méandres d’une enquête : un cocktail réussi pour des lectures détentes…

  • Mort d’un guide en vin trouble de Philippe Bouin : c’est drôle, truculent et délicieusement franchouillard. Vraiment, on aurait tort de bouder son plaisir.
  • La dernière récré de Michel Quint a tout du grand roman noir, ou comment une tranquille bourgade provençale camoufle des secrets des plus inavouables.
  • Psychose sur Bénodet : un polar signé Bernard Larhant agréable à lire et qui sent les vacances, que demander de plus ?

 

La plume vous démange ? Le clavier vous titille les doigts ?
  • Profitez d’un été alangui pour déconnecter du quotidien et vous jeter à l’eau : Ecrire un roman policier vous révèle tous les trucs et astuces d’un polar réussi. Alors pourquoi ne pas s’y risquer, rien que pour le plaisir ?
  • Mais si franchir le pas vous paraît audacieux, au moins serez-vous armé pour traquer les indices qui vous aideront à résoudre cette épineuse énigme : L’affaire Lerouge d’Emile Gaboriau est-il vraiment, comme certains le prétendent, le premier roman policier de la littérature ? A vous de trancher, preuves à l’appui

Visuel : Cassius, 18 ans, photo de myri_bonnie – Flickr.com, CC BY-NC-ND 2.0

Jardins en fête

Article publié le 23/05/2017

Le jardin est notre paradis naturel, celui dont nous avons la nostalgie, celui auquel nous aspirons. Le jardin ne nous est pas acquis. Il est sans cesse à créer. Selon les civilisations, il revêt des formes et des dimensions différentes. Le jardin zen est espace de méditation dont l’Occident s’inspire pour créer des respirations.

 

Un lieu de ressourcement privilégié
  • Les paradis naturels propose une anthologie de textes de lettrés chinois sur la philosophie du jardin. Celui-ci représente à la fois le cosmos, l’harmonie et l’art de vivre. Il relève des arts sacrés par sa symbolique et sa quête de la beauté.
  • Les quatre saisons de Monsieur Wu de Jacques Pimpaneau prolonge ce recueil. Il se présente en effet comme le journal d’un de ces lettrés chinois. Sa vie est scandée par les saisons. L’hiver lui apporte la sagesse. C’est à un jardinage intérieur que nous sommes donc conviés.
  • Conte parmi les plus connus d’Oscar Wilde, Le géant égoïste fait du jardin le lieu de l’émerveillement, de l’enchantement et de la pureté du cœur, ces restes d’enfance enfouis au plus profond de chacun : « Comme j’ai été égoïste, dit-il, maintenant je sais pourquoi le Printemps ne voulait pas venir ici. Je vais mettre ce pauvre petit garçon tout en haut de l’arbre, et je démolirai le mur, et mon jardin sera à jamais la cour de récréation des enfants. »

 

Un espace de partage

  • Jardiniers du bitume (des liens fleurissent dans les jardins partagés) : c’est à travers la région d’’Ile-de-France que sont appréhendés les jardins collectifs, héritiers des jardins ouvriers. Ils sont le reflet des personnalités de ceux qui les cultivent, de leurs diversités, de leurs richesses. Ce sont autant d’univers qui se créent et livrent des secrets.

 

 

Visuel : Jardin japonais de JY Guillou – Flickr.com, CC BY-NC-ND 2.0

Gourmandises de mets et de mots

Article publié le 27/04/2017

Les mots se dégustent comme des mets. On gagne à les mettre en bouche et à les partager. Nombreux sont les écrivains gourmets connus aussi pour leur appétence à la dégustation. Ils ont l’art de restituer les saveurs dans le plus fin détail. L’exemple le plus connu est sans doute celui de la petite madeleine de Proust. Et Alexandre Dumas n’a-t-il pas conçu un dictionnaire de cuisine ? Mêlons donc joyeusement mets et mots !

 

Mettre les mets en mots : une autre manière de les savourer

- La littérature gourmande est une bien belle anthologie qui regroupe, tous genres confondus (roman, théâtre, nouvelle, conte ou poésie...), 150 extraits d’œuvres. Depuis le Moyen Age jusqu’à nos jours, le recueil met en perspective chaque texte susceptible de donner l’eau à la bouche.

- Récits et recettes entre Lyon et Barcelone est un projet original. Il s’agit d’une bande dessinée collaborative entre 4 auteurs de Lyon et 4 auteurs de Barcelone. Les histoires aux tonalités et aux graphismes variés se nourrissent des spécificités culinaires de chaque ville.

- Baguettes chinoises de l’écrivain Xinranévoquela cuisine sous un tout autre angle. C’est celle du quotidien et de la condition des femmes en Chine. Les plaisirs gustatifs y sont néanmoins présents, tout comme ceux des particularités langagières. Quand les deux se conjuguent, le lecteur est comblé.

 

Réalisations gourmandes

- Salades gourmandes, Chocolat et friandises… autant de titres qui font rêver !

- Gâteaux spécial chevaliers et pirates, choux à la crème transformés en cygnes, château de princesse et carrosse, panier garni du Chaperon rouge : Mes pâtisseries enchantées  ravivent les contes et légendes qu’elles peuvent accompagner au goûter.

- Photo gourmande, écrit par une blogueuse culinaire, s’adresse à tous ceux qui veulent immortaliser leurs exploits par des photos valorisantes et tentatrices. C’est la cerise sur le gâteau !

 

Visuel : Gourmandise de Noël! Miam :-) par Kiwifraiz - Flickr.com, CC BY-NC-ND 2.0

Le bonheur, qu’est-ce que c’est ?

Article publié le 24/03/2017

« Le bonheur qu’est-ce que c’est ? » interrogeait Léo Ferré dans sa fameuse chanson. Il est autant de définitions que d’approches. Paul Fort nous invite à le chercher dans le pré. Sans doute n’est-il pas de recettes, juste des pistes à explorer, du stoïcisme au bouddhisme, en passant par les vertus puissantes du rire et l’ancrage dans le présent.
 
Garder la mémoire du bonheur

Nous prenons souvent la pleine mesure du bonheur quand il nous quitte. L’écrivain japonais Natsume Soseki, après avoir échappé de justesse à la mort, se lance dans l’écriture des Choses dont je me souviens. Ayant été gravement malade, il se met à noter dans un journal ses sensations nouvelles, ses impressions de lectures, la paix du cœur retrouvée pour en fixer la trace. La forme originale et intimiste mêle prose, poésie et haïku. Une invitation à ancrer en nous la mémoire du bonheur et ainsi le retenir.

 

Faire le choix d’être heureux

Cela ne va pas de soi ! Réflexions, pistes, témoignages nous sont proposés. Nul mode d’emploi à suivre à la lettre, mais des leviers à explorer.

Et si je choisissais d'être heureux !,

L'équation du bonheur,

Le pouvoir d’être soi,

Autant de titres qui se présentent comme des livres ressources.

Ajoutons-y Mon premier livre de yoga du rire que l’on peut pratiquer dès le plus jeune âge, puis cultiver.

 

Le bonheur au quotidien pluriel

Il nous semble éloigné, voire inatteignable, alors même que c’est au cœur du présent qu’il nous faut le cueillir, selon la formule connue « carpe diem ».

Vivre pleinement l'instant,

Ne cherche pas et tu trouveras,

Etre heureux au bureau,

S’exercer au bonheur : la voie des stoïciens,

Ces quatre guides vont en ce sens et nous rappellent qu’« il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux »…

Et pour terminer cette ode au bonheur, quoi de mieux que la partition de l’Hymne à la Joie de Beethoven ?

 

Pour en savoir plus à l’occasion de la Journée mondiale du bonheur :

Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? (article de Sonia Zannad – lexpress.fr)

 

( Visuel : C’est quand le bonheur ? de Lolita C. – Flickr.com, CC BY-ND 2.0 )

Folklore, terroir et territoires

Article publié le 21/02/2017

Connaissez-vous la Journée mondiale du conte qui a lieu le 20 mars 2017 ? Oui je sais, il y a des journées pour tout ou presque et s’il fallait attendre le jour officiel pour s’en soucier, on serait privé de contes 364 jours sur 365, ce qui serait bien dommage ! Alors comme Alice le fait pour les non-anniversaires, fêtons les non-journées du conte.

 

Allons donc entrevoir la richesse des légendes de nos terroirs et des contrées limitrophes.

Du côté de la Sologne
  • Gérard Boutet se présente volontiers comme un « raconteur d'histoires ». Son œuvre, récompensée notamment par l’Académie française, tourne autour de la tradition populaire, la vie quotidienne dans le monde rural, les petits métiers artisanaux qui disparaissent. Contes braconnés par les bois de Sologne, illustré par les dessins de l’auteur, nous emmène vers des territoires intangibles, ceux du patrimoine oral susceptible de s’éteindre.
  • Les histoires de la Vieille en Sologne est conçu comme un livre de collectage en vue de transmission d’histoires anciennes qui ont vagabondé de bouches en oreilles de génération en génération.
Du côté de la Beauce
  • Félix Chapiseau, auteur du Folklore de la Beauce et du Perche, fut instituteur en Beauce, puis employé au Ministère de l’instruction publique à Paris. Cet ouvrage reconnu pour sa dimension historique et ethnologique demeure une référence en la matière.
  • Les histoires beauceronnes de mon grand-père recèlent des trésors d’histoires à faire rire ou frémir, ancrées dans un terroir et une tradition qui débordent le cadre du Loiret.
De Berry en Bourbonnais

Chaque contrée a ses récits qui font communauté. On les narrait à la veillée. C’est grâce à un travail de collectage qu’ils nous sont restitués et nous font entrevoir des parcelles de la vie paysanne de naguère.

  • Les contes populaires du Berry et de quelques cantons voisins
  • Légendes, contes et récits de la tradition orale en Bourgogne
  • Folklore bourbonnais

 

 

Visuel :Froid les fesses de Saïmonn – Flickr.com, CC BY-NC-ND 2.0

Au théâtre ce soir

Article publié le 23/01/2017

« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. » écrivait Shakespeare dans la pièce Comme il vous plaira. Sommes-nous auteur, acteur, spectateur ? Sans doute l’un et l’autre tour à tour… Si nous nous prêtions à quelques jeux de rôle le temps d’une lecture ?

 

Côté cour ou côté jardin ?

Entrons dans les coulisses du théâtre et découvrons-en de l’intérieur la richesse.

  • L’illusion comique de Corneille rend hommage au théâtre en conjuguant les genres de la commedia dell’arte et de la tragi-comédie. Elle joue sur les apparences trompeuses, avec l’idée baroque que le monde lui-même est un vaste théâtre où chacun est en représentation.
  • Dans le Paradoxe sur le comédien, Diderot vante sous une forme dialoguée les mérites de la distanciation. Grâce à elle, l’acteur exprime les émotions, sans avoir à les éprouver. Il n’en a que plus d’impact sur le spectateur.
Un répertoire classique et intemporel
  • Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand a fait mouche dès sa création. La pièce n’a cessé de connaître un succès inégalé, amplifié par des interprètes d’exception et des adaptations cinématographiques. Des tirades entières en sont connues de tous.
  • Dernière comédie écrite par Molière, Le malade imaginaire, comédie-ballet, s’inscrit dans la filiation de la commedia dell’arte. La satire de la médecine vient accentuer la vertu du rire qui éloigne la peur de la mort. Mort qui vient cueillir Molière en pleine représentation.
  • Vaudeville, la pièce Un chapeau de paille d’Italie d’Eugène Labiche conjugue humour de situations, rebondissements comiques et art de la réplique. Là encore le rire est salvateur !
Et si l’on s’essayait à l’écriture ? Un défi
  • Le guide Écrire pour le théâtre donne des pistes à qui veut s’essayer à élaborer une pièce, planter un décor, faire vivre des personnages et leur donner la parole. L’ouvrage pose des repères, illustrés d’exemples, et invite à prendre la plume en s’étonnant soi-même.

Pour prolonger cette incursion dans le milieu théâtral, la Médiathèque départementale vous propose sa sélection Les trois coups : théâtre contemporain.

 

Visuel : Theater, photographie d’Alan Cleaver – Flickr.com, CC BY 2.0

Fantastique, la littérature !

Article publié le 21/12/2016

Le fantastique survient quand le surnaturel et l’étrange s’introduisent dans l’univers réel. Et quand la magie prend le dessus et crée un univers imaginaire, nous entrons dans la fantasy.

 

Tout commence en Angleterre

La littérature fantastique a pour source le roman gothique anglais. Ce sont ensuite Les contes d'Hoffmann, traduits en français, qui par leur succès influencent les écrivains français du 19ème siècle.

  • Ne manquez pas de relire le fameux Frankenstein de Marie Shelley. Le roman adapté au cinéma marque le couronnement du roman gothique anglais et s’impose comme un classique indémodable.
  • Au début du 19ème siècle, Edgar Allan Poe choisit la nouvelle et le conte comme genres privilégiés. Il est traduit par le poète Charles Baudelaire. Redécouvrez son œuvre à travers l’anthologie originale Les contes du bizarre, présentée en version bilingue, qui intègre La chute de la maison Usher. Frissons assurés.
  • L'étrange histoire de Benjamin Button de Francis Scott Fitzgerald, portée à l’écran par David Fincher, interroge la courbe du temps en inversant le processus du vieillissement.
Classique, le fantastique français ?
  • La peau de chagrin de Balzac lui vaut la célébrité. A travers le destin d’un jeune homme qui, perdant au jeu, découvre chez un vieux marchand une peau aux pouvoirs étranges, l’écrivain évoque en creux la jeunesse romantique.
  • Le Horla de Maupassant aborde magistralement un thème récurrent de la littérature fantastique, celui de la folie et du dédoublement, qui finirent par le gagner.
  • Moins connu, Le mystérieux docteur Cornélius de Gustave Le Rouge est pourtant un véritable chef-d’œuvre au carrefour de plusieurs genres. L'art de sculpter la chair humaine n’est pas sans faire écho à la chirurgie plastique pratiquée de nos jours.
Le succès de la fantasy
  • Lauréat de plusieurs prix Nebula et Hugo, prix littéraires américains de science-fiction ou de fantasy, l’écrivain américain Poul Anderson avec Trois cœurs, trois lions fait figure de fondateur du genre.
  • Le titre La Voie du cygne de Laurent Kloetzer fait référence à une version spéciale du jeu de l’oie. En effet, dans la capitale de Dvern, on avance selon la détermination des dés, qui peuvent s’avérer truqués.
  • Mélanie Fazi se distingue parmi les auteurs français par sa voix singulière. Découvrez dans En forme de dragon ce qui retient un père illustrateur prisonnier de son atelier sous l’envoûtement d’une unique chanson répétée.

Prolongez votre plongée fantastique avec notre sélection Créatures du cinéma fantastique : vampires et loups-garous.

 

Visuel : Frankenstein, photography by Elaine Kemp. Part SF collection held Murdoch University - Flickr.com, CC BY-NC 2.0

Du papier au livre

Article publié le 21/11/2016

Le papier se décline de mille et une façons : pliage, découpage, collage, illustration et façonnage. Il offre des réalisations adaptées pour tous les âges. Vous pouvez le constater : non seulement le livre n’est pas mort, mais certains en redécouvrent la matérialité et la sensualité.

 

Explorer la magie du papier dès l’enfance

… avec le support de

  • Premiers origamis
  • Animaux rigolos

Ces deux petits guides proposent des modèles et développent les étapes de création qui peuvent réunir petits et grands. Une occasion de penser à des recyclages possibles.

Décorer ou orner

Créer des objets originaux à faire soi-même et à répartir dans la maison ou bien se réapproprier l’alphabet, ses courbes et ses déliés et en explorer tous les raffinements : chacun ses envies, chacun ses choix avec

  • 20 idées en papier
  • Calligraphie créative
Illustrer ou relier

Allez plus loin encore et découvrez des techniques de professionnels accessibles à tous :

  • Le manuel de la sérigraphie
  • L’art de la reliure

Je mesure le savoir-faire à acquérir et JE ME LANCE.

Et pourquoi pas écrire, créer son propre livre, le diffuser ?

C’est un rêve que beaucoup gardent secret et rangent au rayon inaccessible des « Ce n’est pas pour moi !»

Et pourtant… Deux manuels nous y invitent et nous guident dans le processus de l’élaboration d’un récit. Des tonalités variées permettent à chacun de trouver son propre style :

  • Ecrire pour la jeunesse
  • Ecrire une nouvelle et se faire publier

Ecrire, c’est d’abord pour le plaisir. Après la maturation, vient le partage.

En complément de ces références, la Médiathèque départementale vous propose sa sélection : C'est moi qui l'ai fait ! Tout en papier !

 

Visuel : Soleil-d-aube-01 de Nelly Avila -  Flickr.com, CC BY-NC-ND 2.0

Eveiller et transmettre

Article publié le 21/10/2016

Au-delà de la Journée internationale des Droits de l'enfant qui attire annuellement notre attention, préparons demain avec eux. Il ne s’agit pas de faire pour eux, mais d’être à leur écoute et d’ouvrir des chemins. Semer sans cesse pour leur épanouissement.

 

Des activités adaptées dès le plus jeune âge

C’est bébé que tout se joue, ou presque. La réceptivité de l’enfant est immense. Il se construit par étapes au fil des expérimentations. Développées par thèmes et par tranches d’âges, dans le respect des biorythmes et de l’environnement, les pistes ludiques ne manquent pas :

  • 100 activités découvertes pour bébé - 0-3 ans
  • Activités créatives pour bébé - 0-3 ans
  • Activités nomades pour bébé - 0-3 ans
Des approches inspirées de la pédagogie Montessori

La pédagogue italienne Maria Montessori insiste sur les périodes sensibles de l’enfant. Elle a mis au point un matériel sensoriel  qui permet à l'enfant de distinguer, de préciser, puis de généraliser, en allant du concret vers l'abstrait. Son objectif est d'encourager l'autonomie et l'initiative chez l'enfant dès le plus jeune âge. Voici quelques propositions qui vont dans ce sens :

  • Montessori à la maison
  • Jeux d'éveil à l'écriture
Une certaine conception du développement de l’enfant

Le rôle de l’éducateur au sens large est subtil. Il doit mettre à disposition et savoir rester en retrait pour que l’enfant s’affirme. Parents, médiateurs, nous sommes invités à changer notre regard sur l’enfant et plus encore notre positionnement. Lui permettre d’apprendre passe par une attitude à la fois rassurante et ouverte. L’on favorise alors les découvertes, la curiosité, pour un apprentissage joyeux.

A destination des enfants eux-mêmes, la Médiathèque départementale propose une sélection sur les Enfants du monde.

 

Visuel : Couverture du livre A toi de jouer de Claire Dé – Editions des Grandes personnes

Manger mieux

Article publié le 21/09/2016

Gastronomie et diététique seraient-elles antinomiques ? Pourquoi ne pas les conjuguer ? Ce faisant, prendre soin de soi sans régime contraignant ni culpabilité. Et si l’on étendait la Semaine du goût à l’année toute entière ?
 
Des mots aux mets
  • Anthologie, La littérature gourmande nous met l’eau à la bouche avec des textes depuis le Moyen-âge jusqu’à nos jours : extraits de roman, répliques de théâtre, nouvelles, contes ou poèmes savoureux.
  • Dans ses chroniques bressoises, Jacky Durand fait vivre des personnages attachants que réunit le plaisir de manger. Vous les retrouverez dans Tu mitonnes... l'hiver !
  • Ouvrage original, Récits et recettes entre Lyon et Barcelone est le fruit d’un collectif de BD réunissant 4 auteurs de Lyon et 4 de Barcelone. La culture culinaire ici se décline graphiquement.

 

La conscience de ce qui est bon pour nous
  • Eat good food invite les plus jeunes à porter attention à l’alimentation tout en s’initiant à l’anglais. Une sensibilisation ludique.
  • Apprenez à tout âge à manger plus sain, grâce à une meilleure connaissance des aliments et de leurs associations avec :

Le grand livre de l’alimentation

J'aide mon ado à mieux manger

Manger sain au bureau

 

Les matières premières : opter pour le bio ou pas
  • La qualité des composants est essentielle. Si les circuits alimentaires posent question, sommes-nous pour autant à l’abri des préjugés ? A vérifier ! 50 idées reçues sur l'agriculture et l'alimentation tente de répondre.
  • Si vous êtes tentés par le bio, les ouvrages suivants vous offriront conseils pratiques et recettes :

L’alimentation bio

O la forme ! Bio

 

Et pour célébrer tout à la fois la Semaine du goût et la Fête de la science, la Médiathèque départementale vous propose sa sélection La planète à notre table et vous offre un moment de détente autour de quelques citations et jeux.

 

Visuel : FruitsLegumes de Stéphanie Kilgast – Flickr.com, CC BY-NC-ND 2.0

Romans historiques

Article publié le 22/08/2016

Le roman historique allie à des degrés divers fiction et vérité historique. La vie des personnages réels ou imaginaires s’intègre à la grande histoire qu’elle révèle. Alors, ne pas prendre le récit et ses méandres pour argent comptant, mais s’en laisser conter !

Portraits de femmes

L’œuvre de la romancière Jocelyne Godard tourne autour de figures féminines phares. Elle est connue pour ses grandes sagas dont deux se déroulent au Moyen-âge.

  • Aliénor, la reine troubadour s’inscrit dans cette période. L’accent est porté sur l’amour courtois.
  • La comtesse du Barry nous transporte au 18ème siècle, à la cour du roi Louis XV. La dernière favorite tant aimée du roi ne manque pas d’y susciter de grandes jalousies.
Histoires d’amour
  • Dans Elle et lui, George Sand transpose sous les traits de Thérèse et Laurent sa relation passionnée avec Alfred de Musset. La publication en 1859 de ce roman largement inspiré de ses amours provoque de violentes réactions chez les proches du poète.
  • L’Education sentimentale de Flaubert suscite des critiques pour des raisons tout autres. Son héros est un provincial de la classe moyenne, un idéaliste qui en période troublée perd petit à petit ses belles illusions.
  • Le Grand Meaulnes d’Alain-Fournier s’appuie sur les paysages d’enfance de l’auteur dans la campagne du Cher et se nourrit d’une rencontre amoureuse vécue et transformée en rêve.

Ce sont là des récits dont le cadre est contemporain de leurs narrateurs, mais qui pour nous, lecteurs du 21ème siècle, ont un doux parfum d’histoire ancienne.

Du côté du terroir
  • La guerre des boutons a la saveur toute particulière d’une enfance livrée à elle-même, qui s’exprime avec truculence en argot franc-comtois. A redécouvrir avec bonheur.
  • Le temps des blés se déroule au 18ème siècle dans le Berry et peint les conditions de vie de l’époque à travers la confrontation de deux familles que tout oppose.
  • Dans Le Guépin, nous sommes à l’aube du 20ème siècle dans le Loiret. Noël Cavignac, le héros, passe son enfance entre Olivet et Orléans. Il est l’héritier d’une famille bourgeoise garante de la tradition, mais ses aspirations sont tout autres.

Le roman historique nous donne à voyager à la fois dans l’espace et le temps. Vous êtes friands de récits autour de la guerre 14 -18 ? La Médiathèque départementale vous propose sa sélection Le roman de la Grande Guerre.

 

Visuel : Portrait de George Sand (1804-1876) peint par Auguste Charpentier (1813-1880), Musée de la vie romantique – Wikimedia commons, domaine public

Fées ou sorcières ?

Article publié le 21/07/2016

Cet été, on propose aux jeunes de « Partir en livre », du 20 au 31 juillet. Que diriez-vous de voyager sur un balai ? Avec Perrault, Mme d’Aulnoy, ou les frères Grimm, le personnage de la sorcière apparaît dans les contes merveilleux en tant que bonne ou mauvaise fée.

 

Supercalifragilisticexpialidocious

- Devient Mary Poppins qui veut grâce à L’art des formules magiques. Le livret recense des formules guérisseuses, nourricières et des formules de légèreté qui libèrent la parole en douceur. « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs). » écrit le psychothérapeute Marshall Rosenberg. Si nous les apprivoisions ?

 

De l’ambigüité des sorcières et des fées

- Quand l’imagination nous tient, nous voyons des sorcières partout. La souris vous le racontera avec Une drôle de voisine : deux enfants en vacances intrigués font des hypothèses et mènent l’enquête.

- Dans la fable Les deux rois, la sorcière et le sage, l’effroyable sorcière de Mâlemort attise le conflit entre deux villages, l’un pauvre, l’autre riche. C’est un prototype classique de la méchanceté.

- La fée marraine de Peau d’âne a un rôle décisif dans le destin de sa filleule. Elle l’aide à dissocier l’amour filial de l’amour conjugal.

- Mais les deux fées qui se penchent sur le berceau d’Occidiane ont-elles un rôle aussi bénéfique ? Comblée tant par ses marraines que par ses parents, la petite princesse du conte L’ogresse devient insatiable. Elle en perd le goût des bonheurs simples. A méditer !

 
La fée, personnage de SF et de BD

- Le petit cirque de Gudule revisite avec bonheur l’histoire des chevaliers de la Table ronde. Aux côtés de l’enchanteur Merlin, la fée Viviane et Morgane la magicienne ont pour mission de retrouver le roi Arthur. Elles ont le rôle d’adjuvants.

- Sortilèges de Gilson, où l’on retrouve l’adorable sorcière Mélusine, joue avec les codes du genre sur un registre différent, celui de la parodie.

 

Pour prolonger cet univers, la Médiathèque départementale vous propose deux sélections à explorer :

Les fées

Les sorcières

Visuel : Old witch de fs999 – Flickr.com, CC BY-NC-ND 2.0

Solidaire au quotidien

Article publié le 21/06/2016

Les catastrophes, naturelles ou non, ne sont pas seules à générer de la solidarité. Porter attention à ceux qui, à un moment donné ou régulièrement en ont besoin, chacun son tour : ainsi éprouve-t-on avec bonheur ce sentiment d’être partie prenante d’un même monde.

 

"Si je diffère de toi, loin de te léser, je t’augmente."
  • Le titre de la nouvelle Si je diffère de toi (prix Ouest jeunesse 2012), s’appuie sur cette belle citation de Saint-Exupéry. Mathilde, une adolescente vendéenne de 14 ans, y évoque avec générosité un changement de regard possible sur le handicap et l’enrichissement que procure une entraide mutuelle.

 

Tisser des liens entre les générations
  • Qu’allons-nous faire de vous ? s’interrogent Marie de Hennezel et son fils à partir de témoignages sur les relations familiales quand vient le temps de la dépendance. La psychologue est connue pour ses écrits sur l’amélioration des conditions de la fin de vie. Dans ce dialogue émouvant, se dessinent l’évolution des liens intergénérationnels, la diversité des situations, le cheminement possible vers une vieillesse consentie. Avec beaucoup d’humanité, mère et fils invitent à renforcer les transmissions, de telle sorte que l’avancée en âge soit vécue dans la sérénité. C’est une transformation qui mérite d’être anticipée.
  • Ce n’est pas sans évoquer un autre titre de Marie de Hennezel, publié chez Carnets nord : Une vie pour se mettre au monde. Un beau programme en perspective !

 

Agir ensemble avec les malades et leurs familles
  • On peut changer le monde en vendant des crêpes et des ballons. C’est ce qu’affirme Serge Braun, directeur scientifique de l’AFM-Téléthon depuis 10 ans, dans son ouvrage. Familles, chercheurs, médecins, bénévoles s’engagent et œuvrent chacun à leurs niveaux pour ouvrir de nouvelles perspectives. "Je voulais rendre accessible à tous la dimension humaine du monde de la recherche" souligne l’auteur qui dévoile les différents aspects de ce combat où la science et le sensible s’allient au service des souffrants et de leurs proches.

 

Voyager autrement
  • Edité par le Petit futé, le guide Tourisme solidaire 2015 interroge sur notre manière de concevoir le voyage. Il met en évidence des moyens de vivre le dépaysement d’une manière pleinement responsable en allant vers plus d’équité.

 

Visuel : © ponce_photography – Pixabay, CCO Public domain

 

Tout pour la musique

Article publié le 23/05/2016

"De la musique avant toute chose" écrivait Verlaine dont la poésie mélodique a été mise en chansons. La Fête de la musique rassemble musiciens et mélomanes de tous âges. Aussi la relation à la musique est-elle avant tout intime et nous touche au plus profond par divers canaux.

 

L’émotion musicale et ses bienfaits
  • De la voix à la voie, il n’y a qu’une lettre et qu’un pas. Albert trouve sa « voix » est un album loirétain, écrit par un artiste orléanais et illustré par Bernadette Després, la célèbre créatrice de Tom Tom et Nana. Sous forme de dictionnaire, regorgeant d’humour, il introduit d’étranges instruments comme l’agogô, le waterphone ou l’euphonium. Un vrai régal !
  • Dans une approche poétique, Juste un mot cherche à traduire, avec l’aide des images et des sens, l’intensité de l’émotion que la musique peut susciter en nous.
  • Enfin, La musicothérapie, publié par Eyrolles, fait le point sur cette branche importante de l’art-thérapie, son histoire, les méthodes utilisées, en proposant exemples et exercices.

 

La musique, un apprentissage
  • Accompagner un choix d’instrument, mieux poser sa voix ou découvrir les coulisses de la création de chansons avec le parolier Claude Lemesle, c’est possible grâce à ces trois guides :

       J’aide mon enfant à choisir son instrument

       Le grand livre de la technique vocale

       L’art d’écrire une chanson

  • A la fois mélomanes et cinéphiles, n’hésitez pas à tester vos connaissances avec ce Quizz musique et cinéma.

 

La musique ne réussit pas toujours à adoucir les mœurs…

Dans les polars, il y a parfois des musiciens et cela n’écarte nullement le grabuge. Jugez-en plutôt avec ces deux policiers de terroir qui se déroulent en Bretagne !

  • Dernier concert à Vannes
  • Meurtres du côté de chez Proust

Pour prolonger la lecture en musique, consultez la sélection discographique de la Médiathèque départementale du Loiret :

Quand le jazz est là !

 

Visuel : Kai Chan Vong - Flickr.com, CC BY 2.0

Sagesse et philosophie de vie

Article publié le 22/04/2016

La journée mondiale de la santé nous interroge : que faisons-nous pour prendre soin de notre vie, la nourrir et l’enrichir, lui donner du sens ? Osez convoquer quelques philosophes à portée de main et cherchez à travers leur questionnement des éléments de réponses aux turbulences du monde.

 

La sagesse au quotidien

En guise de méditation, l’anthologie 365 citations de sagesse vient éclairer chaque jour par une phrase clé. Vivre avec philosophie nous invite à prendre un temps de réflexion pour apprivoiser le présent dans son mystère, et améliorer notre vécu.
Plus ciblés, Développer sa résilience et Vivre avec ses émotions et celles des autres nous encouragent à développer nos facultés d’adaptation par des pistes explicites.


Se familiariser avec les philosophes

La philosophie n’est nullement abstraite, ni hors de portée. Pour preuve, les titres suivants :
Citations philosophiques expliquées, Petite philosophie de nos erreurs quotidiennes ou Petite philosophie des histoires drôles qui s’emploient à la rendre accessible et à la désacraliser.
Aussi pouvons-nous voyager dans le temps à travers un thème comme L’amitié. Illustré de citations de l’Antiquité à nos jours, l’ouvrage qui lui est consacré en montre l’universalité.


Un exemple de philosophie appliquée, Stéphane Hessel

S’il est un homme susceptible de nous montrer un chemin, d’être un guide, c’est bien Stéphane Hessel. Dans Ma philosophie, il montre sa capacité à dépasser les drames de l’histoire et à se régénérer, notamment par la poésie.
Vivez ! est un recueil d’entretiens vivifiants, un véritable traité de vie où il manifeste son enthousiasme, sa foi en l’homme. Il y incite chacun à prendre ses responsabilités jour après jour, en chassant la haine, en acceptant le cycle qui va de la vie à la mort et en saisissant la chance qui s’offre.

Vous êtes en quête de graines de sagesse ? N’hésitez pas à consulter les sélections de la Médiathèque départementale :
Lire et (se) faire du bien
La lecture et ses bienfaits


Visuel : Purple flowers in a zen garden in St. Louis / Kelly Sikkema - flickr.com, CC0 1.0

Contes à lire ou à dire

Article publié le 21/03/2016

Temps fort, le Salon du livre de jeunesse de Beaugency ouvre grand les appétits. Dans sa foulée, faites le plein de contes en tous genres ! Il était plusieurs fois…
 
Des contes fantaisistes

Toujours créative, La Souris qui raconte propose contes à lire et histoires à jouer :

  • Version détournée et pimentée du célèbre Chat botté, Chabada ne manquera pas de surprendre.
  • Truffé d’extravagance, Je suis le nombril du monde regorge d’humour, non sans une pointe d’acidité qui introduit le questionnement.
  • Le Conte du haut de mon crâne, quant à lui, évoque l’amour absolu et sollicite divers sens avec des effets sonores très réussis.

 

Des contes pour grandir en sagesse
  • La poupée timide aborde la timidité que l’on peut dépasser. L’enfant s’identifiera volontiers à la poupée de chiffon sauvée par une fée de ce défaut fort pénalisant.
  • Les deux rois, la sorcière et le sage repose sur l’opposition de deux villages, l’un extrêmement riche, l’autre des plus pauvres. Cela ne vient-t-il pas évoquer quelques réalités d’aujourd’hui ?

 

Des contes pour voyager
  • L’histoire de La petite flamme se déroule dans la Chine ancienne. Elle invite à poser un regard d’amour sur ceux qui nous entourent.
  • Akiko la curieuse s’annonce comme un petit conte zen. Japonaise, la petite Akiko vit au Pied du Mont Fuji. Les aventures qu’elle traverse courageusement lui enseignent la persévérance.
  • Le recueil des Contes des enfants du monde regroupe six récits qui emportent le jeune lecteur aux quatre points cardinaux, jusque dans les contrées les plus reculées.

 

Un amoureux des contes, Michel Tournier

L’écrivain récemment disparu savait savourer les contes et en a lui-même écrit pour adultes comme pour enfants.

  • Dans Paroles de contes, il en livre trois. Tendez l’oreille !

 

A l’intention des plus jeunes, La Médiathèque Départementale vous conseille vivement ses petits contes du tapis.

 

Visuel : Sergines (Yonne, France) ; carnaval 2015, le char du chat botté par François Goglins — Wikimedia Commons

Au Pays du matin calme, la littérature coréenne

Article publié le 01/03/2016

La littérature coréenne est à l’honneur au Salon du livre de Paris 2016. Une occasion de la découvrir grâce à l’éditeur Philippe Picquier, largement tourné vers l’Asie.
 

Deux principales tendances s’en dégagent : le roman réaliste et / ou historique.

 

Des portraits de femmes courageuses

Dans Féline, une adolescente et un chat errant affrontent ensemble la solitude dans la ville de Séoul, tandis que dans Bienvenue, une jeune femme lutte contre la violence et la pauvreté. Toutes deux témoignent à leur façon de la condition difficile des femmes en Corée. Pour cette raison, l’héroïne de Princesse Bari, à la fois frêle et déterminée, fuit la Corée du Nord pour Londres où, après bien des épreuves, elle devient masseuse, exerce ses dons de voyance et soigne les âmes. Toutes ces femmes n’aspirent qu’à une vie meilleure.

 

L’histoire douloureuse de la Corée

Fleur noire narre la véritable histoire de 1033 Coréens émigrant au Mexique au début du 20ème siècle, tandis que leur pays est envahi par le Japon. Roman d’espionnage, L’empire des lumières se concentre sur l’histoire des vingt dernières années de la Corée du Sud et du Nord, à travers la destinée d’un agent secret qui rêve en vain de changement. Quiz Show aborde les problématiques contemporaines du chômage et de l’impact du monde virtuel sur le réel, si rude à affronter dans ses absences de perspectives.

 

Du polar au fantastique

Les romans meurtriers eux-mêmes ont un caractère historique, puisqu’ils se déroulent au 18ème siècle et nous transportent dans l’ancien royaume coréen où une série de meurtres terrifie les habitants de la capitale. Avec Fils de l’eau, nous changeons de registre pour entrer dans un univers onirique. Cependant, c’est encore une vie traversée de malheurs successifs qui pousse un père et son fils à l’eau. L’enfant survit et développe des branchies qui en font un être hors-norme. Comment naviguer en ce monde, à fortiori lorsque l’on sort des normes, telle est la question qui interroge notre présent en mutation.

 

N’hésitez pas à prolonger ces lectures avec la sélection de la Médiathèque départementale :

Corée, la littérature au Pays du matin calme

 

Visuel : Taekwondo Concert at Namsangol Hanok Village, Republic of Korea – Flickr.com, licence CC BY-SA 2.0

Voyage, voyages

Article publié le 19/02/2016

Mon enfant, ma sœur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas vivre ensemble !
Le voyage est quête d’un ailleurs source de rêve. Cependant les départs, s’ils s’accompagnent souvent de souhaits, ne sont pas tous légers…

 

Vivre l’errance et l’exil ou retourner aux sources

Ceux qui passent d’Haydée Sabéran s’attache à la vie des migrants, de plus en plus nombreux en Europe, et s’intéresse aux rencontres avec les habitants. Inversement, dans La Caravane, l'écrivain et chaman Galsan Tschinag raconte le rassemblement d’un peuple dispersé en Mongolie, cheminant une centaine de jours jusqu’au pied du Mont Altaï, berceau de ses ancêtres.

 

Partir en quête de vérité sur la condition humaine dans sa diversité

Adhi le petit porteur de soufre sensibilise les plus jeunes sur les conditions de travail les plus rudes à travers une histoire d’amitié et de solidarité. Itinéraire d’un enfant des villes dans l’Himalaya permet de mesurer l’évolution économique et sociale du Népal, en dressant le portrait d’un homme émouvant devenu guide, tandis que l'ABC-daire du Tibet tente de faire le point sur ce pays où la difficile cohabitation entre Chinois et Tibétains interroge l’Occident.

 

Suivre les pas des écrivains voyageurs

Nombreux furent les écrivains voyageurs au XIXème siècle. Grâce à leurs notes, lettres ou récits, Guy de Maupassant, George Sand et Pierre Loti nous emmènent sur leurs traces. Robert Louis Stevenson pose sur une région de France le regard d’un étranger. C’est au rythme de ses pas que nous découvrons, dans Voyage avec un âne dans les Cévennes, les villages et paysages traversés. Son itinéraire devenu célèbre a pris le nom de "Chemin de Stevenson".

 

Collecter des souvenirs et les mettre en forme

Il est plusieurs façons de garder en mémoire les multiples images que façonnent les voyages. A la rencontre des plus beaux villages de France le fait sous la forme d’un carnet d’aquarelles. Conseils photo pour les voyageurs apporte de nombreux conseils, y compris pour enrichir un blog. Clin d’œil humoristique, la bande dessinée de Franquin Le voyageur du Mésozoïque nous invite à ne pas nous entourer d’objets qui pourraient s’avérer encombrants. A bon entendeur, salut !

 

Pour continuer à voyager en canapé, la Médiathèque départementale du Loiret vous propose ses Carnets de voyage et écrivains voyageurs.

 

Visuel : Departing Ludington de Tom Gill – Flickr.com, licence CC BY-NC-ND 2.0

Jouez quand vous voulez !

Article publié le 22/01/2016

21 décembre 2015

 

Du livre au jeu, il n’y a parfois qu’un pas, sans compter le livre jeu qui les réunit. Interactif dans sa conception, il invite le lecteur à devenir acteur et réveille en chacun l’âme enfantine ensommeillée.

 

Laissez-vous en conter par une souris !

Un seul clic et les images s’animent. Maison d'édition numérique, « La souris qui raconte » a créé deux collections particulièrement ludiques : Les histoires à jouer et Les histoires à inventer.

Lire devient une véritable aventure. La magie des mots est au rendez-vous avec Le livre papillon et Thibaut au pays des livres, tous deux interactifs et destinés aux jeunes initiés à partir de 6 ans.

Dans l’esprit des livres dont tu es le héros, En quête d'espace, mini-SF inventive, propose des alternatives de fin laissées au libre choix de l’enfant.

 

Domptez l’impatience et conjuguez mots et jeux

Album en 6 pages, Un dragon trop gourmand est tiré de l’anthologie Histoires pour attendre et petits jeux pour patienter : princesses et chevaliers. Dans la même série, un spécial Dinosaures ravira les petits monstres de 6 à 9 ans, avec des récits courts et vifs assortis de petites activités ludiques.

 

Apprendre en s’amusant

C’est sans aucun doute la meilleure façon de s’approprier un savoir, quel qu’il soit. Et pourquoi pas les langues étrangères ? Hello, I am Fiona from Scotland ! invite les plus jeunes à une visite de la ville d’Edimbourg avec une petite Ecossaise, tandis que Diego de Madrid les initie à l’espagnol avec tout autant d’humour.

 

Jouer à tout âge et à tout moment

Je l'ai fait avec papa ! décline 20 activités et jeux pour partager des moments privilégiés à deux. En solitaire ou à plusieurs, Testez votre logique, ou essayez à votre gré de résoudre 301 énigmes mathématiques avec tests et solutions à la clé.

 

Se perfectionner

Etes-vous plutôt scrabble ou plutôt échecs ? La collection Cahiers de jeux vous encourage à progresser grâce à des conseils astucieux et des exercices correspondant aux situations les plus courantes. Mettez tous les atouts de votre côté !

 

Pour prolonger ces moments de détente avec les plus jeunes, plongez-vous dans notre sélection : Livres ou jeux ?

 

Visuel : Cycle A vous de jouer 2014, Bibliothèque des Champs Libres de Rennes – Flickr.com, licence CC BY-SA 2.0

Fantastique, la littérature !

Article publié le 21/12/2015

Vendredi 20 novembre 2015

 

Le surnaturel s’introduit dans la réalité quotidienne, vous êtes au cœur du fantastique. La Médiathèque départementale du Loiret vous éclaire sur cette littérature de l’imaginaire à la frontière de la fantasy, de la science-fiction et du merveilleux.

 

Une écriture féminine qui transcende les genres

Si vous pensez que l’inclinaison pour le fantastique est avant tout masculine, vous aurez la preuve du contraire. Aknaktak de Sylvie Denis et L’accroissement mathématique du plaisir de Catherine Dufour proposent deux recueils de nouvelles remarqués par la critique. Toutes deux offrent une palette de registres dans laquelle elles excellent.

 

Des intemporels

Dans le prolongement de la littérature gothique, Frankenstein de Mary W. Shelley fait date comme en témoigne le nombre d’adaptations cinématographiques de ce grand classique.

Marqué par les contes d’Hoffman, Balzac nous propose en 1831 La peau de chagrin qui le consacre comme un auteur majeur.

Chef-d’œuvre du romancier et écrivain français Gustave Le Rouge, Le mystérieux Docteur Cornelius conjugue roman d’aventure, intrigue policière et fiction scientifique en abordant un thème particulier : la sculpture humaine.

 

Des "meneurs de loups"

Alexandre Dumas et Claude Seignolle ont en commun d’avoir écrit tous les deux des récits fantastiques intitulés Le meneur de loup, un personnage légendaire associé à différents terroirs de France. Dans le roman de Dumas, Thibault le sabotier fait un pacte avec le diable, un thème récurrent de ce genre littéraire. Les contes fantastiques de Bretagne nous emmènent, quant à eux, en pays merveilleux sur les traces de Merlin l’enchanteur.

 

Une réflexion écologique et prospective

Sous la forme d’une fable, Les derniers Hommes de Pierre Bordage dressent un tableau des dérives environnementales. Dans un monde dénaturé, la mer se métamorphose en déchetterie géante. Solman, l’éveilleur des âmes, parviendra-t-il à provoquer une prise de conscience vitale ?

 

Créer son univers fantastique

Grâce au Dessin fantastique pour débutant, il devient possible de reproduire les principaux archétypes fantastiques : vampires, fantômes, dragons, fées, géants… et de donner forme à vos propres créatures. Passez ainsi aisément du dessin à main levée à la peinture numérique.

 

Visuel : Vampire, Pimoo the french photographer – Flickr.com, licence CC BY-NC 2.0

Biographies et récits de vie

Article publié le 20/11/2015

Mercredi 21 octobre 2015

 

Nombreux sont les amateurs d’expériences vécues. De la biographie, puisant aux sources d’archives et témoignages, au roman inspiré de personnages réels jusqu’à l’autofiction, le domaine est vaste et varié, comme l’est la vie même.

 

Tentez donc avec nous ce grand écart qui va du portrait de la star comédienne et chanteuse Jeanne Moreau à la condition d’un simple berger anonyme des Pyrénées.

 

Jeunesse et devenir d’écrivains

Lisez ou relisez Le Grand Meaulnes d’Alain-Fournier, roman amoureux largement autobiographique, avec sa part de rêverie. Découvrez l’adolescence de Colette ou de Boris Vian et la naissance de leurs vocations respectives.

 

Personnages historiques d’envergure

L’auteur autrichien Stefan Zweig en styliste talentueux retrace la vie de Marie-Antoinette à la façon d’un roman. L’écrivaine espagnole Rosa Montero, dans L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir, nous emporte avec passion et sensibilité dans les méandres de la vie de Marie Curie. Tous deux inscrivent ces destins peu communs dans leur époque.

 

De la fiction à la réalité de nos vies

Régalez-vous avec les Mémoires posthumes de Bras Cubas du Brésilien Joaquim Maria Machado de Assis. Nul n’a son pareil pour tisser avec humour une complicité amusée avec son lecteur. Une occasion de découvrir un grand écrivain méconnu et plein de fantaisie.

 

Pourquoi ne pas vous essayer à relater vos propres souvenirs, les réunir, puis leur donner forme pour les transmettre ? Le guide Ecrire ses mémoires vous y invite et vous accompagne pas à pas.

 

Pour comprendre la mémoire dans sa richesse et sa complexité, découvrez notre sélection De mémoire d’homme qu’accompagne une exposition du même nom et les moments ludiques qu’elle nous a inspirés.

 

Visuel : Cadre, Amandine Mauger – Flickr.com, licence CC BY-NC-ND 2.0

Trésors loirétains : traditions, légendes et fictions

Article publié le 21/10/2015

Lundi 21 septembre

 

Voici une offre personnalisée pour les habitants du Loiret et autres curieux de ce département riche en patrimoine matériel et immatériel : légendes, contes et coutumes. De nombreux récits de terroir y plongent aussi leurs racines.

 

Un témoignage personnel sur le festival de Sully, vécu de l’intérieur

Les Chroniques du festival vous sont livrées par Colette Bissonnier, une bénévole qui a œuvré activement à son histoire durant plus de 14 ans. Elle narre, au gré des anecdotes, cette aventure humaine et artistique.

 

Des contes et légendes de Beauce et de Sologne

En matière de légendes, Le folklore de la Beauce et du Perche de Félix Chapiseau, édité il y a plus d’un siècle, semble un classique incontournable. Il recense fêtes, superstitions, légendes, chansons ou proverbes, tandis que Les chemins de l'imaginaire : Beauce de Marie-Laure Lépine met l’accent sur la transmission orale.

Changeant de territoire, l’on se régalera avec Sologne : les petites histoires de la Vieille de Gérard Bardon ou les Contes braconnés par les bois de Sologne du fameux Gérard Boutet, très en verve.

 

Des romans de terroir publiés aux éditions Marivole

Marivole, éditeur de Romorantin, s’est spécialisé dans le roman de terroir avec des collections spécifiques concernant les classiques du terroir ou les récits de moeurs à caractère rural dépeignant le tournant des années 60.

Le Loiret y apparaît comme une source d’inspiration avec des titres comme :

-          Blé dur, blé tendre (La Beauce)

-          La demoiselle du téléphone (Le Giennois)

-          Le Guépin (L’Orléanais)

-          ou Gusse (La Sologne)

 

Deux sélections du fonds territorial de la Médiathèque départementale permettent de prolonger ces lectures :

Romans de terroir en Loiret et nouvelles du cru et Polars de terroir en Loiret et dans les parages.

N’hésitez pas à les demander dans votre bibliothèque de proximité.

 

Photo : Une église en Sologne de JoyTek - Flickr.com (CC BY-SA 2.0)

Lire et devenir zen

Article publié le 21/09/2015

Vendredi 21 août 2015

 

En se posant avec un bon livre, quel qu’il soit, en un lieu choisi avec soin, l’on s’octroie d’emblée un moment privilégié, une parenthèse de ressourcement. On pratique alors sans le savoir la "bibliothérapie".
 
Vous ne supportez pas que l’on vous donne des recettes toutes faites.

Vous aimez tirer les leçons de vos propres expériences ou vous laisser guider : Je hais le développement personnel et Ne cherche pas et tu trouveras sont susceptibles de faire écho à vos convictions !

 

Vous préférez rire de la tendance "je cherche le zen à tout prix et par tous les moyens".

De gag en gags, la savoureuse bande dessinée de Bédu Zen !, tome 14  de la série Les Psy, ne manquera pas de vous réjouir. Un bon moyen de se détendre…

 

Vous êtes prêts à vous en laisser conter…

Akiko la curieuse — petit conte zen d’Antoine Guilloppé et Sagesse des contes Zen d’Isabelle Million vous transporteront en Asie et vous initieront à la philosophie du Tao. Pour approfondir la question, prolongez le voyage avec Les Quatre saisons de Monsieur Wu de Jacques Pimpaneau, roman à caractère autobiographique ou le Journal d’un apprenti moine zen de Sato Gei, instructif et ponctué de plaisants croquis.

 

Vous souhaitez mettre en pratique de façon concrète.

Le guide 50 exercices de Zen et le recueil de recettes Ô la forme – Zen sauront vous mettre sur la voie pour aborder la rentrée en toute sérénité.

 

Sans vouloir adopter à la lettre la positive attitude, vous seriez friands d’un complément de contes, de poésies, de conseils avisés ou de coaching soft, la Médiathèque départementale du Loiret vous a concocté une sélection sur mesure : Lire et (se) faire du bien

 

Photo : Charlotte Hénard #cequelisentlesgens : le cœur aventureux, Ernst Jünger – Flickr CC BY-SA 2.0

De l’amour pour l’été

Article publié le 21/08/2015

Mardi 21 juillet

 

L’amour est susceptible de prendre toutes les formes et les nuances : tendre, passionné, accordé, contrarié, désaccordé… Voici donc toutes sortes de bleuettes à lire sur la plage ou dans le pré !

 

Car les livres d’amour se déclinent eux-mêmes en gammes variées : sentimentaux avec suspens, aventureux, savoureux, pimentés ou subtils… c’est selon.

 

Le couple vu sous l’angle fantastique : et si on échangeait les rôles ?

Dans Mari et femme de l’écrivain brésilien Sa Moreira, un couple au bord de la rupture vit au réveil une expérience inédite : changer de corps en cours de nuit, avec tous les bouleversements que cela peut apporter… Un roman surprenant qui explore avec humour la conjugalité et ses fragilités.

 

Une histoire d’aujourd’hui

Le récit de Titiou Lecoq Les morues évoque sur le ton du thriller les déboires amoureux et professionnels de trentenaires bien ancrés dans notre époque, avec les incidences du web sur la façon de vivre l’amour.

 

L’amour dans un bain de nature

S’il fallait citer une femme écrivain capable de magnifier l’amour vécu au cœur de la nature, la chinoise Anyi Wang pourrait remporter cette palme avec Amour dans une vallée enchantée et Amour sur une colline dénudée, deux romans empreints de mystère et de poésie.

 

De grands classiques intemporels

Le théâtre a ses tirades amoureuses. Qui ne connaît, ne serait-ce que grâce au cinéma, quelques réparties de Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand ? Quant à Marivaux, dans Le Jeu de l'amour et du hasard, il interroge les préjugés sociaux et offre une vision moderne de l’amour, celle d’une femme qui prend son destin en main.

 

Si aimer s’apprenait ?

C’est la question que nous posent les 2 titres suivants :

Oser s'aimer de Saverio Tomasella, et Aimer sans mode d'emploi de Sophie Cadalen nous interrogent pour toujours aimer plus, aimer mieux, à commencer par soi-même, pour aller vers l’autre.

 

Si vous preniez goût aux livres d’amour, notre sélection Le roman de l’amour ne vous laissera pas sans ressource.

 

Photo : Pomme d’amour de Miwok - Flickr.com, licence CC0 1.0 Universal

Créatifs à tout âge

Article publié le 21/07/2015

Lundi 22 juin

 

La créativité n’attend pas. Elle est en chacun depuis le plus jeune âge et ne cesse de se développer pour peu qu’elle soit encouragée et nourrie, sans jamais se laisser brider…

 

Vous cherchez à favoriser l’éveil des plus petits ? Activités créatives pour bébé 0-3 ans propose 32 activités de plein air ou d’intérieur qui suivent le rythme de l’enfant et son développement. Il pleut, vous avez des cartons sous la main et des enfants plein de vitalité : Tout en carton ! vous invite à les transformer en objets pleins de couleurs et de fantaisie. Vous aimeriez transmettre aux jeunes le goût de l’écriture et du jeu avec les mots ? Faire écrire les enfants offre des pistes à explorer sur des sujets variés, susceptibles de libérer leur imagination. Un bon outil d’atelier !

 

En quête de renouvellement dans vos loisirs ? Essayez-vous au détournement d’objets ou à l’art de la calligraphie avec 20 idées de récup' et Calligraphie créative. Couturière inventive, vous accumulez tissus, rubans et boutons à ne plus savoir qu’en faire, Ateliers et coins couture booste vos potentiels avec de nombreuses astuces. Il ne vous restera alors qu’à valoriser vos créations grâce aux conseils de Vendre et mettre en avant ses créations.

 

Asseyez-vous confortablement et prenez alors le temps de lire l’extraordinaire récit de Géraldine Lenain Monsieur Loo, le roman d'un marchand d'art asiatique. Il raconte comment au début du XXème siècle, un orphelin est devenu un homme de référence en matière d’art.

 

La création a de multiples vertus comme le prouve Le grand livre de l'art-thérapie. Elle ne demande qu’à être stimulée. La bonne idée existe et La boîte à outils de la créativité s’attachent à prouver que les ressources créatives sont à la portée de tous et qu’elles peuvent être développées à l’infini, ou presque…

 

Pour en savoir plus, découvrez notre sélection Richesse de la gravure dans l’illustration, créée à l’occasion des 50 ans de lecture publique en Loiret, fêtés en 2014 au château de Chamerolles avec l’exposition "Des lignes et des signes : parcours/découverte des arts du livre et de l’estampe" conçue par la Médiathèque départementale du Loiret.

 

Photo : Pencil Crayon Tree de Sally Mahoney – Flickr.com (licence CC BY-SA 2.0)

De bonnes nouvelles pour tous !

Article publié le 22/06/2015

Vendredi 22 mai

 

Rendez-vous le 31 mai au château de Chamerolles pour la Fête de la Nouvelle, organisée par l’association « Tu Connais la Nouvelle ? » avec le soutien du Département du Loiret. Y sera décerné officiellement le Prix Boccace de la nouvelle 2015.

 

Des nouvelles, vous en trouverez ici-même pour tous les goûts. Classiques ou contemporaines, elles vous en feront voir de toutes les couleurs, vous transportant dans de micro univers réalistes, fantastiques, futuristes ou noirs façon polars.

 

  • Vous aimez la nouvelle historique avec ancrage régional ? Ecoutez donc L'attaque du moulin d’Emile Zola qui se déroule en Lorraine pendant la guerre franco-prussienne de 1870-1871.
  • Pourquoi pas une histoire d’amour poétique et émouvante, écrite à la manière d’une fable ? La lecture du Rossignol et la Rose d’Oscar Wilde vous laissera sans voix…
  • A moins que vous ne préfériez un dépaysement virtuel et enrichissant à coût plus que modique : Mademoiselle Sinh de Nguyên Huy Thiêp vous offrira une peinture subtile de la société vietnamienne.
  • En fantastique, fantasy ou science-fiction, vous avez le choix entre : Étranges nouvelles de Bourgogne de Philippe Bouin, Aknaktak de Sylvie Denis, La Créode et autres récits futurs de Joëlle Wintrebert et bien d’autres titres encore…
  • Vous rechercher du mystère, de l’aventure, du suspense ? Arsène Lupin contre Herlock Sholmès, écrit par Maurice Leblanc, vous livre une parodie de Conan Doyle. Sachez que ce dernier fut alors furieux de voir Sherlock Holmes, son détective fétiche, ainsi ridiculisé. Nous retrouvons ce même personnage mythique dans le roman d’atmosphère Sherlock Holmes et le cobra d'or de Bernard Oudin, fidèle au cadre victorien de son créateur d’origine.
  • Aimant le caractère condensé de la nouvelle qui en fait souvent la force, peut-être serez-vous tentez d’en écrire à votre tour… Qu’à cela ne tienne, Ecrire une nouvelle et se faire publier de Mireille Pochard saura vous guider pas à pas, à travers la spécificité, la typologie des nouvelles, des extraits judicieusement choisis et des exercices d’entraînement plaisants.

 

Pour en savoir plus, découvrez les dernières nouvelles et nouvelles policières acquises par la Médiathèque départementale du Loiret et mesurez la richesse et la diversité de ce genre littéraire décliné par les plus grands talents.

 

Pour en savoir plus

Association "Tu connais la nouvelle ?"

 

Affiche de la Fête de la Nouvelle – (Visuel : Atelier graphique JL Fouchez

Tous concernés par le développement durable

Article publié le 22/05/2015

Mardi 21 avril

 

La biodiversité, nous en jouissons le plus souvent sans mesurer combien elle est précieuse. Nous la voudrions acquise une fois pour toute.

 

Faisons une expérience. Prenons quelques minutes les yeux fermés pour entendre sa richesse en plusieurs points du globe avec l’album A l’écoute de la biodiversité. Dans Sept secondes pour devenir un aigle, l’auteur de science-fiction Thomas Day explore la relation de l’homme à la nature, de l’Asie à l’Amérique en passant par l’Australie. Ce faisant, il alerte. La biodiversité, c’est maintenant affirme Bernard Chevassus-au-Louis, spécialiste du domaine. Nous en sommes tous coresponsables !

 

Aussi sommes-nous invités à réfléchir à nos modes de vie, à leur impact à plus ou moins long terme, sachant que l’écologie humaine et sociale est également un domaine d’application essentiel. Trois titres viennent nous interroger sur cette dimension :

  • Redéfinir la prospérité d’Isabelle Cassiers
  • Et si je prenais mon temps de Catherine Berliet
  • Ouverture à la méthode E.S.P.E.R.E. : un enregistrement de Jacques Salomé qui milite pour un mode relationnel enrichi et constructif, applicable aussi bien dans la vie personnelle que professionnelle.

 

Concrètement, que faire au quotidien ? Quelles actions mettre en œuvre ? Voici quelques exemples parmi d’autres :

  • Mini-kit de survie de la nana bio pour vivre au rythme des saisons
  • Réparez vous-même vos appareils électroniques
  • Créer son mobilier en carton

 
A vos agendas : Précédemment programmée en avril, la Semaine du développement durable a pris un caractère européen avec de nouvelles dates : du 30 mai au 5 juin.

 

Pour en savoir plus, consultez les sélections de la Médiathèque départementale :

Pour un développement durable au quotidien et Planète attitude (pour les juniors)

et passez un agréable moment avec les jeux concoctés pour vous.

 

Photo : Grenouille fabriquée à partir de matériaux recyclés, Ville de Victoriaville - Flickr.com, CC BY-ND 2.0

L’ogre sous toutes ses formes

Article publié le 21/04/2015

Lundi 23 mars

 

Quelle image la littérature véhicule-t-elle de l’ogre et du géant ? Que viennent-ils nous dire, enfants ou adultes, sur nos terreurs, nos excès, notre façon de vivre ? Quelle envergure nouvelle prennent-ils dans le miroir d’une société de consommation dont ils nous renvoient physiquement le reflet ?
 

Si l’ogre, amateur de chair fraîche, est dans la dévoration, le géant chez Rabelais est associé à la truculence des mets et des mots. Redécouvrez Gargantua et Pantagruel ! Si l’ogre incarne nos peurs et les matérialise, pouvant symboliser l’autoritarisme du père, il se conjugue aussi au féminin en fusionnant, dans Baba Yaga, avec le personnage de la sorcière.

 

Que d’idées reçues sur les ogres ! Ils ne sont pourtant pas tous aussi méchants qu’il y paraît. Révisons donc nos préjugés avec l’Ogre-Doux de Cathy Dutruch. Le saviez-vous ? Dans certaines civilisations, comme celle des Hopis d’Amérique du Nord, les ogres sont protecteurs des coutumes. Jimmie et les esprits Kachinas de Florence Marguerie nous l’apprend.

 

Souvent, l’ogre dans sa démesure devient métaphore et ce faisant, nous invite à réfléchir à la nécessité de mieux vivre ensemble. Les géants dans Les Voyages de Gulliver de Jonathan Swift caricaturent la toute puissance, L'Ogresse de Francine Pellaud interroge la surconsommation, tandis que Le Géant Egoïste d’Oscar Wilde incite aussi clairement au partage.

 

Bien d’autres figures d’ogres sont à découvrir dans la sélection de la Médiathèque départementale du Loiret.

 

Photo : L’enfance de Gargantua, projet d’illustration de Gustave Doré, Wikimedia commons

Poétiquement vôtre

Article publié le 23/03/2015

Vendredi 20 février

 

Le Printemps des Poètes arrive pour que la poésie, chaque année, refleurisse.
 

Luc Bérimont, à l’honneur de ce 17ème printemps, affirme qu’ "il suffit d’un baiser qui réchauffe la neige". La parole poétique peut être ce baiser. Découvrons, grâce à lui, la dimension humaine au cœur de l’Ecole de Rochefort, si précieuse en cette saison entre grêle et soleil.

 

Venez vous réchauffer au feu joyeux des mots avec Négritude, ballade poétique lue par Amadou Gaye. Nos poètes francophones d’Afrique, des Antilles, de la Guyane, d’Haïti et de Cuba n’ont pas leur pareil pour porter à l’incandescence notre langue commune, à laquelle ils confèrent couleurs et puissance du verbe.

 

Il n’y a pas d’âge pour la poésie. En témoigne l’anthologie Le Baudelaire illustrée par les dessins d'Anna Ladecka. Avec les enfants, dites et écoutez des poèmes à tout vent. Semez et essaimez avec Les animaux poètes, despoèmes de Pierre Coran, Charles Cros, René de Obaldia, Claude Roy, Jules Supervielle, accompagnés à la guitare.

 

"De la musique avant toute chose…" préconisait Verlaine. Nombre de ses recueils portent l’empreinte de cet adage, dont Romances sans parole. Ses poèmes n’ont pas pris une ride, pas plus que ceux d’Alcools d’Apollinaire, recueil intemporel. Redécouvrez aussi les Poésies d’Aragon dites par le grand comédien et metteur en sens qu’était Jean-Louis Barrault.

 

Besoin de sérénité ? Entrez dans la contemplation et savourez le présent en lisant les haïkus de La lune au rayon brisé de Satoko Tamura. Recevez ainsi du Japon ces douces sensations :

"Les rayons du soleil printanier
sur le dos
d’un enfant qui pêche."

 

Que toute l’année au-delà du seul printemps, la poésie vous accompagne !

La Médiathèque départementale vous propose aussi son hommage aux poètes amis de l’Ecole de Rochefort.

 

Photo : Affiche du Printemps des poètes, http://www.printempsdespoetes.com

La littérature anglaise écrite par les femmes, pas seulement pour elles !

Article publié le 20/02/2015

Jeudi 15 janvier

 

Les femmes ont une part privilégiée dans la littérature anglaise. La preuve, c’est la notoriété de leurs œuvres toujours lues dont beaucoup ont été adaptées au cinéma. À vous de les retrouver dans ces portraits-devinettes…

 

Etonnamment, elle fut peu connue de son vivant.

Ses œuvres fustigent les romans sentimentaux de la fin du 18ème siècle et se distinguent par leur humour tour à tour mordant et pétillant qui souligne une critique sociale acerbe.

C’est… Jane Austen.

 Découvrez :

Catherine Morland

Emma

Orgueil et préjugés

Persuasion

 

Elles sont trois sœurs. Elles ont utilisé pour publier le pseudonyme de Bell et font encore aujourd’hui l’objet de culte avec des pèlerinages à Haworth, où elles vécurent.

Vous aurez reconnu… les sœurs Brontë : Anne, Charlotte et Emily.

Découvrez :

Agnès Grey d’Anne Brontë

Jane Eyre de Charlotte Brontë

Les hauts du Hurlevent d’Emily Brontë

complété par La Hurlevent, une relecture de Jeanne Champion, romancière et réalisatrice

 

Elle écrivait dans le supplément littéraire du Times. Ses œuvres sont saluées de son vivant tant par la critique que par le grand public. Pourtant, elle publie la plupart à compte d’auteur. Elle a marqué la littérature par ses innovations stylistiques au service de l’analyse psychologique des personnages.

C’est… Virginia Woolf.

Découvrez :

La chambre de Jacob

Mrs Dalloway,

 

Née d’une mère philosophe et d’un père écrivain politique, elle fut l’épouse du poète Shelley. Elle s’intéresse aux sciences naturelles dont elle nourrit le roman fantastique qui la rend célèbre.

Il s’agit de… Mary Shelley.

Découvrez :

Frankenstein, roman épistolaire qui suscitera un grand nombre d’adaptations de diverses natures y compris en mangas et jeux vidéo.

 

En bonus, à explorer, la sélection de livres et films assortis de la Médiathèque départementale du Loiret : Les héroïnes de la littérature anglo-saxonne.

(Photo : "Virginia Woolf" de Christiaan Tonnis, Collage on paper, 2006, Wikimedia Commons)

Coucou les Loulous ! Vous connaissez La Souris Qui Raconte ?

Article publié le 15/01/2015

Jeudi 11 décembre

 
Pas celle qui s’occupe de la collecte et du recyclage des dents de lait, mais celle dont la spécialité est de créer des livres animés drôlement sympas…

 

… qu’on appelle aussi "livres numériques enrichis"

Des livres qui n’existent que sur écran, avec de la musique, des illustrations et des textes qui bougent et se modifient, des graphismes inventifs, et une ergonomie originale et intuitive pour apprendre à naviguer dans les pages et entre les écrans en faisant guili-guili à la souris… pas celle qui raconte, celle de l’ordi, vous suivez ? En plus, on a le choix entre lire l’histoire ou l’écouter.

 

Le mieux, pour les découvrir, c’est de cliquer sur notre sélection de contes

Parce que les vacances approchent, que les jours sont courts et le temps plutôt moche, et que s’évader au pays des histoires merveilleuses fait vraiment partie de la magie de Noël.

 

À partir de 5 ans :

  • Nasreddine Hodja et Parabole le chat : des histoires cocasses dans l’esprit des contes orientaux.
  • Zila et le chevalier : comment une petite « gnomette » malicieuse et futée vient à bout des pires ennemis. Trop fort ! Et en plus, c’est une fille !

 

À partir de 7 ans :

  • Toute la vérité sur le père Noël… enfin révélée. Mais à vous de voir si vous la croyez… ou pas !
  • L’ogresse : conte interactif éco-responsable où c’est à vous de décider de la fin de l’histoire. Essayez, vous verrez.
  • Les deux rois, la sorcière et le sage : à lire tout seul comme un grand, ou à écouter si ça devient trop long.

 

De 8 à 88 ans, parce que "les-contes-c’est-pas-que-pour-les-enfants" :

  • Chabada, un Chat botté revisité à la sauce d’aujourd’hui : promenez bien votre souris sur les dessins, il y a des surprises !
  • Je suis le nombril du monde est un livre à jouer : des liens hypertextes, des illustrations interactives et même un jeu de l’oie réinventé et interactif ! Vive les souris baladeuses, elles vont s’en donner à cœur joie.
  • Conte du haut de mon crane, fable sur la passion amoureuse qui peut allumer des incendies dans les cœurs de 8 à 88 ans.

 

Et pour la fin, notre préféré à nous :

  • Ogre-doux, pour la beauté de son histoire et de ses illustrations interactives.

 

Et vous, quel est votre préféré ? N’hésitez pas à nous le faire savoir.

Et si vous avez attrapé le virus du conte, ça se soigne en bibliothèque où vous pourrez découvrir nos Petits contes du tapis, plein d’histoires de loups et leur quiz.

Rappel : Les écrans, c’est vraiment déconseillé pour les petites mirettes de moins de 3 ans.

Photo : CC0 Public Domain, Pixabay

 

 

 

Qui êtes-vous, monsieur Péguy...

Article publié le 09/12/2014

Jeudi 13 novembre

 

Pour qu’on ait donné votre nom à tant de rues, collèges ou lycées, squares et bibliothèques, partout en France et surtout à Orléans ? Et pour quelles raisons vous (re) découvre-t-on aujourd’hui ?

 

Monument de la littérature, engagé dans son époque

Né à Orléans en 1873 dans un milieu modeste, il fait de brillantes études et devient un intellectuel majeur de son temps. Ecrivain mystique sans être religieux, il fait de Jeanne d’Arc sa figure emblématique, porteuse de ses valeurs les plus profondes. Son engagement social et militant s’exprime dans la revue qu’il fonde en 1900, Les Cahiers de la Quinzaine où, très tôt, il dénonce les germes de totalitarisme qu’il repère dans le socialisme officiel.

 

Fervent humaniste, victime de la Grande Guerre

Au nom de cette liberté qui lui est si chère, il s’engage volontairement dans le premier conflit mondial et meurt au combat le 5 septembre 1914 d’une balle en plein front. Tour à tour journaliste, philosophe, éditeur, essayiste, polémiste, dramaturge et poète, il laisse une œuvre profondément visionnaire qui 100 ans plus tard étonne toujours par sa manière de faire écho aux problématiques les plus contemporaines : l’avidité du pouvoir et de l’argent, la spéculation, la publicité, la société du spectacle, le déficit d’éducation, l’aliénation de l’individu, la manipulation…

 

Pastilles poétiques

Découvrez, portés par la voix chaude de Charles Vaneck dans l’album Charles Péguy : poésies, quelques extraits de ses poèmes :

 

Essayez le tourisme poétique avec Châteaux de Loire, Présentation de Paris à Notre-Dame ou Paris, double galère.

 

Découvrez l’admiration et l’infini respect de Péguy pour les femmes dans Comme elle avait gardé les moutons, Eve, première mortelle ou Comme la vieille aïeule, hommages respectifs à Jeanne d’Arc, la mère universelle et Sainte Geneviève.

 

Donnez du souffle à vos insomnies en écoutant La nuit, et du corps à vos états d’âme avec les pulsations rimées de Cœur.

 

Goûtez enfin aux invocations humanistes de la Prière de report.

 

Anecdote : Le buste sculpté de Charles Péguy, situé sur le rond-point du faubourg Bourgogne à Orléans, porte au front la marque d’un éclat d’obus allemand de 1940, à l’endroit même de la blessure qui le tua en 1914.

 

Pour enrichir vos découvertes, la Médiathèque départementale du Loiret vous propose également sa sélection de livres ainsi que des citations, extraits poétiques et quiz.

Légende photo : Portrait de Charles Péguy par Jean-Pierre Laurens, Wikimedia Commons

Alain Bargain, éditeur de polars de terroir

Article publié le 09/12/2014

Jeudi 9 octobre

 

Friands de romans de terroir, vous croyez avoir fait le tour de ce genre prisé. Avez-vous pensé à une variante un peu plus pimentée : le polar de terroir ? Inversement, lecteurs assidus de romans policiers, vous avez souvent voyagé en Amérique à travers vos lectures. Pourquoi pas un petit tour de France énigmatique ?

 

C’est ce que proposent les romans de la collection « Enquêtes et suspense » d’Alain Bargain, éditeur à Quimper. Un point commun : des auteurs pour la plupart bretons et des policiers ancrés en région.

  • En passant par la Touraine, petit arrêt à Monnaie pour pratiquer la chasse à l’arc.

Meurtres à Monnaie de Philippe-Michel Dillies vous met en position de guetteur avec l’inspecteur Huberdeau.

  • L’air du grand large vous attire, cela tombe à pic, lisez donc :

3 petits singes en Côtes d’Armor de Bernard Enjolras qui remonte au temps de la marine marchande.

Algues fatales à Erquy de Patrick Bent, sur fond de préoccupations écologiques.

Belle de Carnac de Michèle Guillo pour un véritable jeu de pistes autour d’un enlèvement,

ou Dernier concert à Vannes d’Hervé Huguen, juriste de formation attiré par la musique celte.

  • Vous préférez la montagne, optez plutôt pour :

Pâté de corbeaux aux amandes amères de Christophe Chaplais, avec une intrigue « gourmande » résolue par un détective gastronome aux papilles exercées.

 

La Médiathèque départementale du Loiret vous propose également sa bibliographie Polars de terroir.

 

Légende photo : CCO Public Domain, Pixabay

Connaissez-vous la littérature japonaise ?

Article publié le 09/12/2014

Si vous deviez choisir un livre japonais, lequel emporteriez-vous ? Un manga, un livre de recettes de sushis ou le dernier roman d’Haruki Murakami ?

La Médiathèque départementale du Loiret a sélectionné pour vous un éventail de 8 titres dont la majorité est publiée par un éditeur passionné de civilisation japonaise, Philippe Picquier.

Vous êtes amateurs de mangas ou simplement curieux de ce genre dont l’édition a explosé ces dernières années, lisez :

  • Le manga de Chrysoline Canivet Forez
  • Le manga : Histoire et univers de la BD japonaise de Jean-Marie Bouissou

Un besoin urgent de zénitude ? Picorez les pages poétiques de :

  • Haikaïs de Matsuo Basho, le grand maître fondateur du haïku
  • Petits contes de printemps de Sôseki, pour un bain de sagesse   

Romantiques, vous êtes plutôt friands de romans d’amour aux sentiments subtils, savourez :   

  • Les 10 amours de Nishino racontés par ses compagnes sous la plume d’Hiromi Kawakami
  • Trembler te va si bien de Wataya Risa, une romancière précoce, à suivre de près

Un mélange de fantastique et de policier vous attire, essayez donc les romans de Kido Okamoto, fasciné, enfant, par le très fameux personnage de Sherlock Holmes :

  • Fantômes et samouraïs
  • Fantômes et Kimonos, dans la série Hanshichi mène l’enquête à Edo

Au cinéma, le film d’animation du Studio Ghibli Le Tombeau des lucioles vous a émus ? Voici le livre
qui l’a inspiré :

  • La tombe des lucioles de Nosaka Akiyuki


Tentez aussi :

  • Le mont Crépitant d’Osamu Dazai, des contes narrés pour distraire une enfant dans un abri antiaérien.


Découvrez également la riche sélection proposée par la Médiathèque départementale du Loiret autour de ce thème : La Littérature japonaise

Illustration : Photo de Daruma, porte-bonheur japonais, ChrisO, Wikimedia commons.